Jenny Lepage et Pascal Contival, comédiens et marionnettistes, sont les deux membres fondateurs de la Compagnie du cri de l’escargot créée en 2007.

A travers ses spectacles, la compagnie tente de dévoiler l’humain et ses frontières intérieures. Elle explore le monde et notre société dans toutes leurs complexités.

Il n’y a jamais de vérité dans ses créations. Il y a des chemins, des sillages, la possibilité d’ouvrir sur le monde et l’humain un regard par moment décalé, critique, amer, ou tendre.

Au sein des créations de la compagnie peuvent se croiser différentes disciplines du spectacle vivant, tel que le théâtre, la danse, la musique, la marionnette ou encore la vidéo.

Pascal Contival, Comédien

Il a été formé auprès de Jean-Pierre Raphelli puis a suivit plusieurs stages de masques et clowns avec Serge Poncelet et Patrick Pezin. Il découvre l’univers de la marionnette lors d’une formation intitulée « l’acteur et son double » au théâtre aux mains nues (auprès de Brice Coupey, Nicolas Goussef, Christian Reimer, Claire Viallon, Martine Viard, Alain et Eloi Recoing). En tant que comédien, il s’investit dans des textes d’auteurs classiques comme Molières (Les fourberies de Scapin, George Dandin) ou contemporains tels que Xavier Durringer (Bal trap), Liliane Atlan (Monsieur Fugue ou le mal de Terre) ou encore Michel de GHELDERODE (« Le sommeil de la raison ») Parallèlement il anime des ateliers théâtre depuis une 10ène d’année.

Jenny Lepage, Comédienne

Formée en théâtre auprès de Valérie Dréville, Alain Pralon, Yves Steinmetz, ou encore Claude Bu¬chwald, elle suit dans un deuxième temps une formation d’acteur marionnettiste au théâtre aux mains nues (auprès d’ Alain et Eloi Recoing, Brice Coupey, Nicolas Goussef, Christian Reimer, Martine Viard, Claire Vialon) ainsi qu’une formation au sein de la Cie Philippe Genty (auprès de Nancy Rusek, Scott Koehler, Haim Isaacs) ou elle y aborde un travail corporel, sensoriel et plastique. Elle complète son parcours par des stages de clown et de jeu masqué (auprès de Serge Poncelet et Patrick Pezin). Elle souhaite défendre un théâtre engagé et éminemment visuel et s’investit dans des créations théâtrales mais aussi cinématographiques. Parallèlement, elle anime des ateliers théâtre.